Economique & Social

warning: Creating default object from empty value in /home/kingbep/eurocitoyenne/modules/taxonomy/taxonomy.pages.inc on line 33.

La GUE/NGL soutient la manifestation contre la libéralisation des services postaux

Une délégation du groupe GUE/NGL au Parlement européen prendront part à la manifestation de ce mercredi à Bruxelles contre la libéralisation des services postaux en Europe.
La manifestation commence à 14 h sur la place du Luxembourg et défilera dans le quartier européen pour revenir à 16 h à la place du Luxembourg.

La troisième directive européenne de services postaux a été adoptée en février 2008 par le Parlement européen avec l'achèvement de la libéralisation du marché postal défini pour le 31 décembre 2010. [1]

La décision du Parlement européen d'abolir les monopoles des services postaux en 2011 va à l'encontre des intérêts de la population européenne et favorise les intérêts des entreprises privées. Un service universel complet, économique et de haute qualité est incompatible avec les intérêts de maximisation du profit des sociétés.

Europe 2020 : des engagements économique mais pas de politique sociale

Une nouvelle stratégie pour l’Union européenne s'étalant sur les 10 prochaines années a été communiquée par M. Barroso le 13 avril dernier. Le groupe GUE/NGL déplore l’absence d’une politique sociale dans cette stratégie « Europe 2020 » constituée purement d’objectifs économiques. Aucun des buts et objectifs sociaux (telle que la réduction de la pauvreté) ne s’est traduit par un véritable engagement.

Les députés européens du groupe GUE/NGL, en particulier les membres féminines, condamnent l'absence de politique sociale dans la stratégie Europe 2020 et réaffirment leur engagement à résister aux développements inquiétants et dangereux des politiques de la Commission.
 

"L'Humanité" fait le point sur notre demande de mettre en place une commission d'enquête sur la grippe A

A ce jour ce sont près d'une centaine de députés qui ont rejoint notre démarche afin de mettre en place une commission d'enquête du Parlement européen sur la grippe A (H1N1). Il faut un quart des membres du parlement pour que notre demande soit examinée en Conférence des présidents et avoir une petite chance d'avoir un débat en séance pulique. Nous ferons le point lors de la prohaine session plénière de Strasbourg (du 19 au 22 avril 2010).
Ci-après l'article de L'Humanité du 12 mars 2010 par Lionel Decottignies.

12 députés européens demandent des comptes sur la grippe A
De tous les bords politiques, ils réclament la création d’une commission parlementaire sur la gestion de la pandémie grippale par l’Union européenne.

Mon intervention sur le rapport annuel de la BCE pour 2008

Lors de la session plénière à Bruxelles les 24 et 25 mars 2010, le débat est lancé sur le rapport annuel de la BCE (Banque centrale européenne) pour 2008 [rapporteur Edward Scicluna, S&D/ Malte] qui est d'une grande importance pour la Grèce et le reste des dits PIGS (Portugal, Italie et Espagne), pays qui subissent d'une façon dramatique la dernière crise économique et sociale.
Le groupe GUE/NGL a voté contre ce rapport qui a été pourtant adopté par les parlementaires européens.
Ci-après mon intervention en séance plénière.

J'ai lu le rapport avec un certain étonnement et les interventions que j'ai entendues ce matin ne font que le renforcer.

A quelques exceptions, il est toujours question de restrictions budgétaires, de contenir l'inflation et le pacte de stabilité alors que 20 pays sur 27 ne répondent plus à ces critères.

Beaucoup réclament un gouvernement économique. Certes, mais nous, nous voulons une Europe politique qui assure la maîtrise de ses choix économiques et sociaux et qui puissent intervenir sur les choix monétaires.

La crise grecque est révélatrice.

GUE/NGL: Bisky à Barroso "Il faut mettre un terme à la spéculation débridée"

Je m'associe pleinement à Lothar Bisky, président du groupe GUE/NGL, et que je trouve que la position de l'Union européenne par rapport à la Grèce est intolerable : comment ose-t-on demander aux citoyens grecs de renflouer le déficit budgetaire de leur pays alors que celui-ci est en grande partie dû à la speculation de ces banques qui ont largement profité de la manne europpéenne. On atteint là un cynisme qui semble ne pas avoir de limites.

Le Président de la Commission Barroso a été aujourd'hui confronté aux questions des députés  sur la révision de la stratégie Europe 2020 et sur les mesures d'urgence sur la spéculation financière contre l'euro.
 
Lothar Bisky, Président du groupe GUE/NGL a déclaré: «C'est un scandale. La Commission européenne doit immédiatement demander aux États membres d'interdire le commerce de swaps de crédits hautement spéculatifs.
 

Grippe A (H1N1) : Demande de commission d’enquête

Financièrement et sur la question de confiance, la gestion de cette soi-disant « crise sanitaire » a été catastrophique : manque de transparence, gaspillage des fonds publics, désinformation du public, mauvaise coordination des décideurs politiques. Désormais, les citoyens ont le droit de savoir et les institutions l'obligation de fournir l'information nécessaire. Les députés européens ont donc demandé la mise en place d’une commission d'enquête sur la gestion de la grippe A (H1N1).

"La gestion de la grippe A a sérieusement entamé la confiance et la crédibilité de nos institutions. Le manque d'appréciation du risque en fonction des données disponibles, les autorisations de mise sur le marché des différents vaccins pandémiques ainsi que l'affirmation 'à priori' de l'innocuité de ceux-ci par les autorités sanitaires notamment européennes nous conduisent en tant que Députés du Parlement Européen, tous pays et groupes politiques confondus, à nous poser des questions.
 

GUE/NGL:Le démantèlement sans relâche des services postaux dans l'UE frappera durement les travailleurs et les clients

En introduction à la conférence du groupe GUE/NGL aujourd'hui sur la libéralisation des services postaux, le député irlandais Joe Higgins a déclaré que les citoyens étaient frappés durement par les efforts incessants de la Commission à privatiser les services postaux en Europe.

«Ce processus implacable de libéralisation occulte totalement l'impact sur les travailleurs et les clients ainsi que les fonctions sociales des services postaux publics. Le secteur européen des postes a une valeur de 94 milliards d'euros et devrait être maintenu comme propriété à part entière de l'état en tant que précieuse ressource publique. Le contrôle démocratique, la consultation du travailleur et du client sont les réponses à apporter si une réforme est nécessaire dans un tel secteur», a-t-il déclaré. 

Explication de vote sur le rapport sur la réforme de la politique commune de la pêche

J'ai voté contre le rapport de Mme Maria do Céu Patrão Neves, à cause du rejet des amendements visant à trouver un équilibre entre les intérêts environnementaux et la préservation de la pêche artisanale.

J'ai voté contre le rapport de Mme Maria do Céu Patrão Neves, à cause du rejet des amendements visant à trouver un équilibre entre les intérêts environnementaux et la préservation de la pêche artisanale.

Je déplore aussi le rejet des amendements demandant de nouer un dialogue approfondie avec les pêcheurs dans la perspective de cette réforme.

Communiqué de presse sur la réforme de la politique commune de la pêche

Le groupe GUE/NGL est le seul groupe parlementaire à avoir rejeté la résolution du Parlement européen sur la réforme de la politique commune de la pêche (PCP). Celle-ci refuse l'équilibre nécessaire entre intérêts économiques, sociaux et environnementaux.

Pourtant seul cet équilibre indispensable peut permettre la survie de la pêche artisanale à long terme.

Le rejet des amendements proposés tant par la GUE/NGL que par les Verts en ce domaine est significatif des choix à court terme de la Commission européenne et de la majorité du Parlement européen, ils continuent à privilégier la démolition des flottes et la surproduction à court terme, en refusant de prendre en compte les coûts de production des pêcheurs.

Explication de vote sur le rapport sur les projets d'investissement aux infrastructures énergétiques

J'ai voté contre le rapport de Mme VALEAN, car il cautionne la libéralisation du secteur énergétique et une politique énergétique européenne libérale dont nous connaissons les conséquences dramatiques pour les salariés du secteur et un nombre croissant de citoyens et pouvant aller jusqu'à des interruptions régulières de fourniture d'énergie.

Ce rapport consacre le primat du marché, la neutralité des interventions publiques et donne la priorité aux "agents économiques". Nous savons quels intérêts ils servent. Nous pouvons craindre pour la préservation des infrastructures existantes quand un amendement invite à garantir des investissements prioritaires en fonction de l'intérêt du seul marché de l'énergie.

Syndiquer le contenu
Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche