Economique & Social

warning: Creating default object from empty value in /home/kingbep/eurocitoyenne/modules/taxonomy/taxonomy.pages.inc on line 33.

Crise : un Parlement sourd aux mobilisations

Le Parlement européen a adopté ce mercredi 20 octobre le rapport de sa commission spéciale sur la crise financière, économique et sociale.
J'ai voté contre ce rapport, comme le groupe GUE/NGL, car les propositions contenues dans ce rapport sont assez surréalistes et ne tiennent nullement compte des mobilisations syndicales, sociales et citoyennes qui ont lieu depuis des mois dans les Etats membres de l'Union européenne contre les plans d'austérité et les mesures sociales et de casse des systèmes sociaux pour limiter les déficits budgétaires des Etats de l'UE.

Strasbourg, le 20 octobre 2010

Congé de maternité : Une bonne nouvelle pour les mères et l'égalité

Une directive sur le congé de maternité a été votée le 20 octobre par le Parlement européen. Si le Parlement aurait pu aller plus loin, ce texte apporte un progrès pour le droit des femmes comme des hommes puisqu'il vise à accorder à l'échelle européenne un droit à congé de paternité de 20 jours (plus que les 11 jours pour l'instant en France), et un droit à congé de maternité de 20 semaines (soit 4 semaines de plus qu'en France actuellement).

Accueillant favorablement le vote d'aujourd'hui sur le congé de maternité comme « un encouragement pour les femmes et les hommes dans toute l'Europe», la députée portugaise du GUE/NGL Ilda Figueiredo a déclaré que l'adoption par les députés des propositions visant à garantir un congé de maternité décent encouragerait les droits des travailleuses enceintes ainsi que les efforts visant à réduire l'écart de rémunération entre hommes et femmes.

Crise internationale : d'autres politiques sont nécessaires!

La plénière du Parlement européen a adopté aujourd'hui le rapport de la commission spéciale sur la crise financière, économique et sociale (CRIS). Le rapport de Pervenche Bérès comprenait au départ de bonnes remarques et mettait en avant le rôle des services publics et de la sécurité sociale, "stabilisteurs automotiques", de la crise. Mais le rapport a été victime d'une véritable offensive législative de la part de la droite de l'hémicycle, avec 1625 amendements déposés sur ce rapport. Au final le texte qui a été voté en plénière aujourd'hui, au lieu de tirer les conséquences de la crise, est un éloge au pacte de stabilité.

 

Les propositions de budget injustes et timides vont aggraver les effets de la crise

Les propositions actuelles pour un budget de l'UE pour 2011 manquent de propositions d'investissements directs qui mèneraient à la création d'emplois, a déclaré le député portugais du GUE/NGL Miguel Portas au cours du débat d'aujourd'hui au PE sur le budget.

« Cette proposition de budget sous-financée et médiocre est trop faible. Nous avons besoin d'une taxe sur les transactions financières, pour financer le strict minimum équitable de l'économie. Les Européens sont de plus en plus désespérés et il suffit pour cela de voir tous les manifestants descendre dans la rue. »

Partout en Europe, les budgets sont soumis à un mot et un seul mot seulement : austérité. Ces réductions drastiques sont accompagnées d'une augmentation de la TVA, le plus injuste de toutes taxes », a conclu Portas.

Intervention en plénière du parlement européen de Jacky Henin (GUE/NGL, Front de Gauche) sur l'amélioration de la sécurité et de la santé des travailleuses enceintes

Une série de mesures est discutée cette semaine au Parlement européen sur les droits des femmes enceintes au travail. Même si j'aurais souhaité que le Parlement aille plus loin encore pour protéger les femmes, le rapport sur le congé de maternité et le rapport sur les travailleuses précaires représentent de réels progrès. Le vote aura lieu mercredi 20 octobre. Si ces mesures sont adoptées il restera à espérer que la mise en oeuvre par les Etats membres sera à la hauteur. Mon collègue Jacky Hénin est intervenu sur le sujet le 18 octobre, voici son intervention.

Des rapports qui vont dans le bon sens, et qui mériteraient une publicité beaucoup plus importante.

85 % des temps partiels imposés et 80 % des bas salaires sont féminins. Le salaire des femmes est inférieur de 27 % à celui des hommes.

50 % des femmes ont une retraite inférieure à 600 euros. La plupart des cas révélés de fausses déclarations ou de non déclaration au travail sont féminins.

Fond social européen : une simplification est nécessaire pour une attribution adaptée aux besoins des populations

Au moment où le FSE est contesté notamment par le Président de la Commission qui veut l'intégrer dans un fonds plus large aux objectifs dilués, ce soutien au FSE par le Parlement européen est important.

La résolution soutient le rôle du FSE dans le cadre de la politique régionale et sociale européenne et demande la simplification des procédures d'attribution des fonds.

En effet, ces procédures trop contraignantes, ne favorisent pas une distribution des fonds réellement adaptée aux besoins des populations et conduisent, de surcroît, à une non-consommation des crédits notamment en France, ce qui est un scandale en soi. 

Je regrette cependant que la résolution reprenne notamment le dogme de la "modernisation des systèmes éducatifs" et demande que ceux-ci soient adaptés aux seuls besoins des entreprises pour améliorer l'accès à l'emploi.

Marie-Christine Vergiat

Un pseudo débat sur les dispositions sociales du Traité de Lisbonne

Ce débat demandé par le groupe socialiste en séance (députés socialistes qui n'étaient pourtant que très peu présents en plénière), portait aussi sur la question des services publics et des fameux services sociaux d'intérêt géraux. Proportionnellement au nombre de membres de notre groupe, c'est sans doute, notre groupe qui était le plus mobilisé.
Pour info, la clause sociale transversale (article 9 du Traité (TFUE), permet à l'UE de prendre en compte les questions sociales (emploi, protection sociale, exclusion sociale, éducation, formation, santé) dans l'ensemble de ses politiques. C'est un leurre mais on peut toujours l'utiliser pour mettre les dirigeants de l'Union européenne devant leurs contradictions. Je vous invite à lire le communiqué de Patrick Le Hyaric.

Notre groupe de la Gauche Unitaire Européenne a soutenu cette proposition et plusieurs d’entre nous sont intervenus dont le président de notre groupe Lothar Bisky, Ida Figueiredo du Parti communiste portugais et Marie-Christine Vergiat.

Une autre PAC pour sauver l'élevage

La compétitivité ne doit plus être le maître mot de la gestion de la PAC. Les discussions en cours semblent en apparance apporter du changement mais le fond du problème reste, car le marché reste la règle et les exceptions "prévues" restent floues. Sur ce sujet je partage l'opinion de mon collègue Patrick Le Hyaric qui s'est exprimé dans l'edito du journal La Terre sur la PAC.

Le salon de l’élevage qui se tenait en fin de semaine dernière à Clermont-Ferrand a, une nouvelle fois, montré une terrible distorsion.

D’un côté, le courage, la pugnacité, la volonté des éleveurs à produire mieux, à valoriser les territoires, à faire revivre, avec goût, des races ovines, bovines, chevalines pour enrichir de multiples manières les économies locales.

Services publics : oui à une vraie évaluation pour remettre les pendules à l'heure

Lors du débat en séance plénière du Parlement européen le 6 octobre, je suis intervenue sur les dispositions sociales du Traité Lisbonne et notamment la question des services publics.

Je sors juste d'une réunion de l'intergroupe sur les services publics et en vous écoutant Mr le Commissaire je me demande si nous rencontrons les mêmes interlocuteurs.
Pour vous, tout va bien.
Pour la plupart des parties prenantes, au mieux, ils ne comprennent rien à la régulation européenne, ou alors ils ne la comprennent que trop bien.

Défendons les services publics

Le 16 septembre j'ai participé à la réunion plénière de l'intergroupe "services publics" dont je suis membre. Je suis intervenue lors de la table ronde : "Libéralisation des services et services publics". Voici le contenu de mon intervention, qui rappele que l'accès des services publics est, et doit rester, un droit fondamental, autant dans la culture juridique française qu'européenne.

C'est la première fois que j'interviens dans l'intergroupe.

Je vous prie de m'excuser pour la rapidité avec laquelle j'ai préparé cette intervention.

Syndiquer le contenu
Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche