Economique & Social

warning: Creating default object from empty value in /home/kingbep/eurocitoyenne/modules/taxonomy/taxonomy.pages.inc on line 33.

Pour un vrai débat pour une autre PAC !

Les débats sur la PAC reste une question centrale au Parlement européen, notament au moment de la discussion du budget.
Je vous invite à lire l'intervention de mon collègue Patrick Le Hyaric qui insiste sur la necessité d'affecter des moyens financiers aux objectifs annoncés.

Publié le 23 novembre 2010 par Patrick Le Hyaric

Le commissaire européen chargé de l’agriculture et du développement rural a présenté jeudi dernier au Parlement européen un document d’orientation sur le futur de la Politique agricole commune, après un appel à contributions qu’il a lancé depuis plusieurs mois.

Crise financière : le rapport sur les fonds spéculatifs ne résout rien

La directive "gestionnaires fonds d'investissement alternatifs", en négociation depuis plus d’un an, a été votée le 11 novembre par le Parlement européen. La GUE/NGL a voté contre ce rapport sur les fonds spéculatifs.

 

Malgré son nombre de pages et l'énergie que semble avoir déployé son rapporteur ce rapport est d'une faiblesse effarante. Son contenu n'est vraiment pas à la hauteur des défis que nous devons relever

Retraites : le Parlement européen incapable d'entendre les revendications des citoyens

Le Parlement européen a adopté cette semaine un rapport rédigé par la droite de l'hémicycle sur la question des retraites. Avec mes collègues du Front de Gauche nous avons voté contre ce rapport scandaleux, qui n'accorde que 2 paragraphes à la question d'une retraite décente et incite lourdement les Etats membres à supprimer un âge légal de départ à la retraite et à faire travailler les plus de 60 ans quitte à adapter les lieux de travail aux besoins des personnes agées.

Explication de vote de Marie-Christine Vergiat sur le rapport de Thomas Mann "sur le défi démographique et la solidarité entre les générations" adopté le 11-10-2010

Rapport sur la crise financière, économique et sociale : Nous refusons les vaines polémiques

Le vote du rapport de Pervenche Bérès sur la crise financière, économique et sociale semble soulever quelques vaines polémiques. Ce rapport a été adopté par une très large majorité (501 voix pour -socialistes et verts compris-, 67 contre et 50 abstentions). Le groupe GUE/NGL a voté contre ce rapport sans le moindre état d’âme dès lors que celui-ci est une caricature de tout ce que nous dénonçons sur l’absence d’alternative politique crédible au sein des instances européennes.

Pire, alors que les mobilisations sociales se développent partout en Europe, il soutient la nécessité des politiques d’austérité, le fameux pacte de stabilité qui limite les dépenses publiques et la mise en place de mécanisme de sanctions pour les Etats qui ne respectent pas ledit pacte, l’achèvement du Marché intérieur alors que l’on connaît les conséquences dramatiques des libéralisations qui en résultent notamment dans les services publics et que l’on refuse d’en faire la moindre évaluation, le contrôle des budgets nationaux par la Commission européenne.

Les dirigeants européens trop loin des préoccupations des citoyens

Le Président du Conseil européen, M. Herman Van Rompuy, a présenté le rapport sur la gouvernance économique de l'Europe, document qui a été largement court-circuité par la prise de position de Nicolas Sarkozy et Angela Merkel lors du sommet franco-allemand du lundi 18 octobre 2010, où ils ont exprimé leur propre vision de la gouvernance économique.

Angela Merkel et Nicolas Sarkozy ont eu ce qu'ils voulaient: au deuxième jour du Sommet Européen, les 27 chefs de gouvernement se sont mis d'accord sur des règles budgétaires plus strictes. Celles-ci impliquent une modification du Traité que nous considérons inacceptable car elle mène à la restriction des garanties démocratiques des Etats Membres à travers la suspension de leur droit de vote.

Face a cette modification, nous, député(e)s du groupe GUE/NGL, revendiquons l'introduction dans le Traité d'une clause de progrès social.

Retrait immédiat de la loi sur les retraites!

Mes collègues de la GUE-NGL ont tenu en ce jour de grande mobilisation en France à marquer leur soutien à la lutte française. Cette solidarité européenne nous rappelle, s'il en était encore besoin, que nous faisons tous face à l'austérité, et que des alternatives sont possibles. Comme nous le voyons avec le refus des travailleurs belges d'approvisionner les bateaux français, une solidarité européenne est en oeuvre et la GUE-NGL en sera le porte-parole comme nous l'avons fait sur le rapport Bérès sur la crise.

Solidarité avec la lutte des travailleurs et du peuple français   
 
En France, en Espagne, au Portugal, en Grèce, en Angleterre, en Italie et dans les pays de l'Est, les Gouvernements ont déjà annoncé des mesures qui vont dans le même sens: des milliards d'euros versés par les gouvernements aux banques et aux grandes entreprises seront payés par les travailleurs et les salariés. Ils veulent nous faire payer pour leur crise, la crise du capital.

Mais les peuples résistent, en France et ailleurs.

Quelle place pour les Services publics dans le "Single Market Act"?

Je reste une adversaire du Traité de Lisbonne et nous en utiliserons toutes les failles pour faire avancer les choses, tel est le sens de ma présence dans l'intergroupe services publics.

Bruxelles - L'intergroupe Service publics entend peser dans le débat sur les 50 propositions du Commissaire au Marché Intérieur.

Mon intervention dans l'atelier : marché intérieur et SSIG[1]

Le forum sur les services sociaux d'intérêt général a été l'occasion de faire un point sur l'action des institutions européennes dans le domaine des services publics. Le 26 octobre j'ai dirigé l'atelier : "marché intèrieur et services sociaux d'intérêt général", ce qui implique de traiter notamment de la fameuse directive "services". J'ai rappelé à toutes les sensibilités politiques et toutes les nationalités représentées à ce forum, la spécificité de la vision française des services publics, mais surtout l'importance de protéger juridiquement les services publics, meilleurs garants de l'accès aux biens les plus fondamentaux.

 

Rapport Berès sur la crise: le PS et les verts pactisent avec la droite!

Je partage totalement la declaration de mon collègue Jacky Hénin et j'invite les uns et les autres à lire le rapport du Parlement européen sur la crise et à le faire circuler. Je trouve scandaleux qu'un tel rapport ait été voté avec plus de 500 voix, ce qui montre une fois de plus qu'en matière économique, ce Parlement n'a toujours pas tiré les leçons de la crise économique et financière, ni des mobilisations qui se multiplient partout en Europe tant les peuples n'en peuvent plus de payer la crise à la place de ceux qui l'ont declenchée.

Le rapport de Pervenche Berès[1] sur les recommandations concernant les mesures et initiatives à prendre dans le cadre de la crise financière économique et sociale a été voté ce matin au Parlement Européen.

Congé de maternité : le Parlement européen vote pour plus de droits

La directive sur le congé de maternité a enfin été adoptée le 20 octobre par le Parlement européen. J'ai voté pour ce texte qui représente un réel progrès pour les femmes.

La directive doit encore être acceptée par le Conseil. Le texte voté aujourd'hui vise à accorder un droit pour les femmes de l'Union européenne à un congé de maternité à 20 semaines, soit 4 semaines de plus qu'en France, où les femmes ont actuellement droit à 16 semaines de congé maternité.

Le texte adopté prévoit aussi un droit à congé de paternité de 20 jours (plus que les 11 jours accordés pour l'instant en France).

Syndiquer le contenu
Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche