Economique & Social

warning: Creating default object from empty value in /home/kingbep/eurocitoyenne/modules/taxonomy/taxonomy.pages.inc on line 33.

Une déclaration écrite pour la protection des logements sociaux en Europe

Afin de soutenir les Services publics en Europe j'ai signé cette déclaration écrite. Certaines instances européennes tentent de limiter l'accès aux logements sociaux en les réservant aux plus défavorisés. Cette déclaration actuellement en cours au Parlement européen rappelle que ce type de restriction va à l'encontre du principe fondamental d'universalité des services publics, et rappelle que le logement social demeure une compétence des Etats membres. La Commission européenne n'a pas à légiférer pour exclure des citoyens dans le besoin de l'accès aux logements sociaux.

2011-01-28

Déclaration écrite sur l'application des principes de subsidiarité et de diversité dans la définition des missions particulières que les États membres attribuent aux logements sociaux

Le Parlement européen,

Droits des patients en matière de soins transfrontaliers : le Marché unique des soins au détriment du droit à la santé

Communiqué de presse de Marie-Christine Vergiat, députée européenne GUE/NGL - Front de Gauche. Le 19 janvier le Parlement européen a adopté un rapport de Françoise Grossetête (députée européenne-UMP), sur les droits des patients dans le cadre des soins transfrontaliers. Je ne peux que soutenir l'accès aux soins pour tous les citoyens de l'UE et indépendamment de l'Etat dans lequel ils se trouvent. Mais tel n'est pas l'objectif principal de ce texte, qui vise avant tout à renforcer le marché intérieur avant de promouvoir un accès universel aux soins.

Ce texte prévoit que le recours aux soins à l'étranger pourrait notamment bénéficier aux patients figurant sur de longues listes d'attente ou à ceux qui sont incapables de trouver des soins spécialisés.

Le premier droit dont les patients doivent disposer est celui de se faire soigner rapidement et de façon adéquate, sans barrière, là où ils se trouvent. Il est indécent de présenter comme un droit, l'obligation pour une personne malade d'avoir à se déplacer et à financer un voyage à l'étranger pour pouvoir se faire soigner correctement.

OGM : une accélération de la procédure d'autorisation faite en catimini

Le Parlement européen a adopté un texte sur la reconnaissance de l'agriculture sur lequel j'ai du m'abstenir. Ce rapport tient compte de nombre de préoccupations essentielles des agriculteurs, tel que l'aide à la petite production, aux jeunes agriculteurs et à la lutte contre la spéculation des prix. Ce texte rappelle également le besoin de financements substantiels pour la futur PAC. Si ce rapport est dans l'ensemble positif, il intègre une mesure intolérable : l'accélération des procédures d'autorisation des OGM par la Commission.

Cette mesure refuse de prendre en compte une réelle évaluation des produits avant leur mise sur le marché et ne tient aucun compte des dangers maintes fois dénoncés de la commercialisation des OGM.

Cette mesure va à l'encontre de toute prise en compte minimale de la sécurité alimentaire et du principe de précaution. C'est une mesure dangereuse qu'il est scandaleux d'intégrer à l'intérieur d'un rapport visant à prendre en compte l'importance stratégique de l'agriculture.
La question des OGM mérite un débat à elle seule que les instances européennes se refusent à mener.

Pour des statuts européens pour les mutuelles, les associations et les fondations

Je suis co-auteure d'une déclaration écrite soumise au Parlement européen sur l'instauration de statuts européens pour les mutuelles, les associations et les fondations.
Cette déclaration est d'une très grande importance pour nombre d'organisations qui travaillent avec nous pour la promotion d'une Europe sociale.
Cette déclaration insiste sur la nécessité de reconnaître au niveau européen une réalité que certains Etats membres reconnaissent au niveau national, c'est un outil qui permettra d'intervenir au plan économique avec d'autres statuts que ceux de sociétés de capitaux avec comme seul objectif la recherche du profit et de donner une réalité à la liberté d'association au niveau européen.

Les déclarations écrites sont adoptées si la moitié des députés du Parlement signe. Une déclaration n'a pas de force législative directe mais c'est un outil fréquemment utilisé par les députés européens pour lancer le débat sur un sujet et faire pression sur les autres institutions.

Ci-dessous le texte de la déclaration.

Déclaration écrite sur l'instauration de statuts européens pour les mutuelles, les associations et les fondations déposée parMarc Tarabella, Regina Bastos, Pascal Canfin, Marie-Christine Vergiat et Renate Weber

Politique agricole commune : le journal La Terre lance un grand débat

Le journal La Terre dont le rédacteur en chef est mon ami et collègue Patrick Le Hyaric lance un grand débat sur la PAC à l'occasion de la nouvelle année.
Si ce débat vous intéresse, faites le savoir autour de vous et n'hésitez pas à vous y associer.
Les contributions seront transmises à la Commission européenne et aideront Patrick Le Hyaric et les autres membres de la GUE/NGL qui vont suivre ce débat à mener la bataille au sein du Parlement européen pour qu'une politique agricole durable permettant aux agriculteurs de vivre décemment puisse enfin être menée au sein des instances de l'UE.

NOUS LANCONS UN GRAND DEBAT

Nous adressons à toutes nos lectrices et à tous nos lecteurs nos meilleurs vœux pour cette nouvelle année qui commence.

Vœux de santé, de vie meilleure, de réalisation de vos projets. Malheureusement cette année commence mal, avec les multiples augmentations des coûts de la vie, de l’alimentation aux soins médicaux, des assurances aux carburants, sans que les retraites, les revenus agricoles ou les salaires ne soient augmentés.

Congé de maternité: un revers et un manque de respect pour les droits des femmes

Je regrette profondément que le Conseil ait refusé d'écouter le Parlement sur un sujet aussi important que le congé de maternité. Le Parlement européen avait voté le 20 octobre un texte qui allait dans le bon sens en demandant un droit à congé de maternité de 20 semaines (au lieu de 16 semaines en France). Ce refus du Conseil des ministres d'écouter le Parlement européen montre une fois de plus l'irrespect du Conseil face aux décisions prises par les représentants directs des citoyens.

Lors de la réunion à Bruxelles lundi, les ministres de l'UE des affaires sociales ont refusé d'accepter les propositions du Parlement européen concernant les normes minimales du congé de maternité. On s'attend à ce que le Conseil entérine sa propre position au cours de l'année prochaine.

La députée Ilda Figueiredo (Portugal), coordinatrice pour le groupe GUE/NGL à la Commission FEMM a déclaré:

C'est un autre partage des richesses qui fera croire en l'Europe, pas le carcan de l'austérité et du chômage

La Commission européenne est venue mardi 23 novembre 2010 présenter au Parlement européen son programme de travail pour l’année 2011.
Dans ce cadre, Patrick Le Hyaric s'est adressé au Président de la Commission M. Barroso :

Monsieur le Président Barroso, chers collègues,

Budget 2011: un des effets de la crise plutôt que la solution

«La codécision sur des questions de budget est le minimum requis en vertu de la démocratie et les États membres ne devraient pas avoir la possibilité de redéfinir la solidarité comme "aide quand cela convient à vos intérêts"", a déclaré le Président du GUE/NGL Lothar Bisky lors du débat au Parlement européen d'aujourd'hui sur le budget 2011 de l'UE.

«Les gens qui ont soutenu le traité de Lisbonne ont souligné que le déficit démocratique serait entravé. Toutefois, la première année sous le traité et l'impasse actuelle, ont montré que la supervision démocratique par le Parlement européen est quelque chose pour lequel il s'agit de se battre bec et ongles avec le Conseil".

Crise : un pas vers la taxation des transactions financières ?

Lors de discussions sur le bilan de la coopération entre les pays ACP (Afrique-Caraïbe-Pacifique), le Parlement européen a abordé la question des réponses à apporter à la crise que nous traversons. Face aux inquiétudes de nos partenaires, le Parlement les encourage à envisager la taxation des transactions financières.

J'ai voté pour ce rapport qui fait le bilan de l'action avec les pays ACP (Afrique-Caraïbe-Pacifique). Par ce texte, le Parlement européen rappelle que le succès de l'assemblée parlementaire paritaire est lié à un dialogue ouvert, démocratique et approfondi entre l'Union européenne et les pays ACP.

Le rapport réaffirme également le principe de l'universalité des droits de l'Homme et rappelle au Conseil que le Parlement européen a demandé à maintes reprises l'insertion d'une clause de non-discrimination très stricte dans la révision de l'accord de Cotonou.

Violence contre les femmes - L'UE doit adopter une législation stricte

Commentant la situation des femmes à l'occasion de la Journée Internationale de l'élimination de la violence à l'encontre des femmes, la députée suédoise du GUE/NGL Eva-Britt Svensson, qui préside la Commission parlementaire des droits de la femme et de l'égalité des genres a déclaré «C'est affligeant de voir que nous échouons encore à protéger les femmes de la violence».

Cependant, elle a dit que c'est un «problème complexe qui consiste à protéger l'intégrité des victimes individuelles, mais il s'agit aussi de protéger d'importants intérêts sociaux communs, tels que la liberté et la démocratie».   

La députée Svensson a conclu en affirmant que «l'Union européenne doit donc assumer sa responsabilité et introduire la législation nécessaire pour mettre fin à la violence». 

Syndiquer le contenu
Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche