Economique & Social

warning: Creating default object from empty value in /home/kingbep/eurocitoyenne/modules/taxonomy/taxonomy.pages.inc on line 33.

Vote : Pour un nouveau cadre européen de lutte contre les violences faites aux femmes

J'ai voté pour la résolution négociée par Eva-Britt Svensson, Députée suédoise de la GUE-NGL et présidente de la commission pour les droits des femmes. Le viol et l'ensemble des autres violences sexuelles doivent être reconnus comme des crimes dans tous les pays de l'UE et leurs auteurs poursuivis d'office.

Je suis en accord avec ma collègue et amie Eva-Britt Svensson lorsqu'elle affirme que les femmes sont victimes de la violence sexiste mais nous ne devons pas voir les femmes y compris celles qui sont victimes de ces violences comme de simples victimes. Le rôle des institutions est de les aider à se reconstruire et à construire une vie nouvelle et meilleure pour elles-mêmes et pour leurs enfants.

Vote : Pour une meilleure reconnaissance du rôle des femmes dans l'agriculture

J'ai voté pour ce rapport qui demande une amélioration de la situation et de la reconnaissance des femmes qui travaillent dans l'agriculture et un maintien des aides au monde rural.

Le rapport rappelle qu'il est indispensable que les épouses d'agriculteurs percevant un revenu aient accès à la protection sociale, tout comme d'ailleurs les travailleurs temporaires et les travailleurs migrants.

Cela devrait être une évidence, non seulement dans le travail agricole mais plus largement dans l'ensemble des professions indépendantes si l'on veut atteindre des objectifs réelles d'égalité entre les femmes et les hommes dans ces secteurs où les femmes sont particulièrement malmenées.

Vote : Contre l'attribution de fonds européens à UNILEVER qui licencie en faisant du profit

Le Fond européen d'ajustement à la Mondialisation est un mécanisme controversé. Officiellement, ce fond permet à l'Union européenne de financer des actions concrètes pour contrer les effets de la crise. Ce n'est qu'un cautère sur une jambe de bois.

 Mais, ce mécanisme n'est utilisé que de manière ponctuelle et seulement sur quelques cas. En réalité, il finance les plans de licenciement.

Aujourd'hui le Parlement européen est allé encore plus loin dans l'hypocrisie en attribuant une partie de ce fond à UNILEVER qui vient de fermer ses usines en République tchèque et de licencier plus de 600 personnes, alors que ses bénéfices nets ont augmenté de 4.6 milliards, soit + 26%.

La Gauche remet en cause la tentative du Sommet européen de passage en force

Au cours du débat de ce matin sur les conclusions du sommet avec le président de la Commission Barroso, le président de la GUE/NGL Lothar Bisky a dit qu' il y avait un besoin urgent de freiner l'obsession néolibérale du profit et de la concurrence avec une réglementation efficace des marchés financiers. "Nous avons besoin d'une gouvernance économique légitime, démocratiquement contrôlée avec des mesures strictes pour gérer les taxes, les salaires et le dumping environnemental avec des normes minimales communes correspondantes", a déclaré le député européen allemand, critiquant la quête obsessionnelle et destructrice du néolibéralisme pour la "flexicurité" et l'augmentation de l'âge de la retraite. 

La députée irlandaise Bairbre de Brún a déclaré que "les mesures convenues lors du sommet cadenasseront tous les États membres dans une logique économique qui va à l'encontre des intérêts du peuple - une logique qui nécessite des coupes sombres et prive les États membres de la capacité à promouvoir la croissance." De Brún s'interroge: "quelle réflexion pousse le Conseil et la Commission à croire que les politiques imposées sur l'Irlande n'augmenteront pas la dette ? Ou que la dette ne sera pas le résultat de ces politiques dans l'ensemble de l'Union européenne?"

Une modification du Traité de Lisbonne pour plus d'austérité

Communiqué de Marie-Christine Vergiat - députée européenne Front de gauche - GUE-NGL (Gauche Unitaire Européenne / Gauche Verte Nordique) - Le Parlement européen, a accepté que le Traité de Lisbonne soit modifié par une procédure dite "simplifiée" pour pouvoir instaurer un mécanisme de stabilité permanent pour les Etats de la zone euro. Ce nouveau mécanisme de contrôle des budgets nationaux grignote une fois de plus la compétence exclusive des Etats. En renonçant à leur compétence il sera encore plus facile pour les Etats de brandir le "c'est la faute à Bruxelles" pour imposer de nouveaux plans d'austérité oubliant que ces propositions ont été non seulement approuvées par le Conseil européen mais promues par Angela Merkel, ardemment soutenue par Nicolas Sarkozy.

Bruxelles 24 mars

Ces mesures tiennent plus de l'austérité que de la gouvernance économique et exercent des pressions à la baisse sans précédent sur les salaires, les retraites, les services publics et les allocations sociales.

La procédure simplifiée de modification du Traité ne doit pas être utilisée si elle augmente les compétences de l'UE... ici techniquement les Etats membres n'abandonnent pas leur compétence au profit de l'UE mais au profit de la zone euro. C'est donc une pirouette juridique qui est utilisée ici pour faire valider ces mesures d'austérité.

Le Parlement européen pour des statuts européens pour les mutuelles, les associations et les fondations

Communiqué de Marie-Christine Vergiat - Députée européenne Front de gauche - GUE-NGL (Gauche Unitaire européenne - Gauche Verte Nordique) - Vice-présidente de l'intergroupe économie sociale - Le Parlement européen a adopté une déclaration écrite sur l'instauration de statuts européens pour les mutuelles, les associations et les fondations dont je suis co-auteure.
L’adoption de statuts européens est une nécessité pour reconnaitre réellement la liberté d'entreprendre, la contribution de ces structures à un modèle économique et social plus solidaire et celle de la société civile à la construction européenne.

Strasbourg 10 mars 2011

Les associations, mutuelles et fondations se battent pour cela depuis des années. Aujourd'hui malgré la reconnaissance d'un statut ambigu pour les coopératives, seules les sociétés de capitaux sont réellement reconnues et les entreprises de l’économie sociale sont peu à peu contraintes de s’aligner sur ces sociétés de capitaux.

Le Parlement européen s’engage à soutenir des Statuts européens pour les associations, les fondations et les mutuelles!

La déclaration écrite sur l'instauration de statuts européens pour les associations, les mutuelles et les fondations étaient soutenus par nombre de partenaires très impliqués sur ce dossier et je le en remercie. Je vous invite à lire ce communiqué commun à plusieurs associations avec qui nous avons étroitement travaillé pendant ces derniers mois.

L’EASEA se réjouit de la proclamation par Jerzy Buzek du soutien du Parlement européen pour un statut des Associations européennes lors de la session plénière à Strasbourg.

Directive Bolkestein: Le parlement européen en redemande!

Communiqué délégation française FRONT de GAUCHE / GUE-NGL (Gauche Unitaire européenne - Gauche Verte Nordique). Incroyable mais vrai dans le rapport voté par le Parlement européen sur l'évaluation de la directive services Bolkestein "corrigée", la rapporteure socialiste allemande ne voit qu'un problème: les retards de certains Etats membres dans la transposition. Ce n'est d'ailleurs pas le cas de la France qui est toujours un des meilleurs élèves de la Casse... Ainsi le Parlement européen veut aller vite dans la logique de l'Acte pour le marché unique.

Strasbourg 15 février 2011

Pourtant il serait urgent de faire une véritable évaluation de la libéralisation des services depuis son origine et de ses effets en matière de dérèglementations comme il serait nécessaire de mesurer les dégâts réalisés sur les services publics: Une réalité visible et pas seulement en France.
 
Un réel bilan montrerait que la mise en concurrence des travailleurs n'a eu pour effet que d'augmenter les prix des services et de tirer toujours plus vers le bas les conditions de travail, de sécurité des travailleurs et de salaires...

Les retraites au Parlement européen : "Travailler plus, épargner plus, recevoir moins"*

Communiqué de Marie-Christine Vergiat - députée européenne - coordinatrice de la délégation française Front de gauche - Groupe GUE-NGL (Gauche Unitaire européenne / Gauche Verte Nordique). Le Parlement européen a voté aujourd'hui un rapport sur les retraites en grande cohérence avec les politiques d'austérité portée conjointement par les institutions européennes et les gouvernements nationaux, et notamment avec le récent pacte de compétitivité franco-germanique. La crise n'étant qu'un prétexte supplémentaire pour accélérer le rythme des réformes libérales et de la casse des acquis sociaux.

Strasbourg 16 février 2011

Le rapport rédigé par une parlementaire de la droite de l'hémicycle et voté par une large majorité du Parlement, encourage les Etats membres à favoriser le travail au-delà de l'âge légal de la retraite*, et il incite entre autres les séniors à rester plus longtemps au travail notamment  par la possibilité de cumuler retraites et emploi.

Les mutuelles françaises plaident pour un statut européen

J'ai répondu aux questions de Camille-Cerise Gessant journaliste à Euractiv qui a écrit un article sur la question du statut européen des mutuelles. Je vous invite à lire cet article qui résume les enjeux de ce changement de statut.

04.02.2011

Le lien vers l'article : EurActiv.fr 

Syndiquer le contenu
Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche