« Pour des assises de l’égalité femmes-hommes avant l’été »

« Pour des assises de l’égalité femmes-hommes avant l’été »

Aujourd’hui, à l’heure du déjeuner, tracts sous le bras, Marie-George Buffet a rejoint une dizaine d’élus et de militants communistes sur le campus. Au cœur du canton renouvelable de Saint-Martin-d’Hères, il ne s’agissait pourtant pas de rappeler aux étudiants que dimanche sera jour de scrutin. Ni de détailler le programme des candidats PCF-Front de gauche à ces élections cantonales.

Non, les communistes entendaient aujourd’hui sensibiliser les étudiants grenoblois aux violences et discriminations faîtes aux femmes.” Le respect des femmes est la dignité de tous” affirme le tract distribué entre deux passages de tramway. « Une fois le 8 mars passé, on a tendance à vite oublier », expliquait la députée de Seine-Saint-Denis. « C’est pourquoi nous appelons à la tenue d’Assises de l’égalité femmes-hommes. Et qu’elles se déroulent avant l’été. C’est un vrai problème et un enjeu pour nos sociétés. Nous l’avons vu lors des derniers débats sur les retraites, lorsque l’on a comparé les différences hommes/femmes au niveau du montant perçu. Et puis, la réforme des retraites est passée et les femmes continuent à toucher une retraite bien inférieure. »

Devant les marches de la bibliothèque universitaire, les tracts appelant aux Assises s’échangent. Les sourires aussi. L’ancienne ministre de la Jeunesse et des Sports ne passe pas incognito. Accompagnée notamment de Marie-Christine Vergiat, députée européenne et Annie David, sénatrice, Marie-George Buffet n’a pas l’intention de baisser les bras. Le contact est facile, l’ancienne secrétaire nationale est invitée à rejoindre le local d’une association étudiante dans les bâtiments de sciences humaines. Café, galères des étudiants, coût des chambres en résidences.… La bataille de l’égalité se joue aussi sur le campus. «Nous sommes dans l’anticipation» , confirme Jérôme Marcuccini, secrétaire de la fédération Isère du PCF. «Nous pensons déjà à la construction d’une alternative, donc de débat. Pour nous, la question de l’égalité est primordiale.» Fondamentale, d’accord.

Mais lorsqu’il faut expliquer le peu de candidate sur la ligne de départ de ces cantonales, notamment pour le parti communiste, forcément, ça grimace. «29, 9% , ce n’est pas suffisant, nous sommes bien d’accord» , lâche Marie-George Buffet. «Il faut que le regard que l’on pose sur les femmes change. On a tendance à leur demander de faire deux fois leurs preuves. Il faut les libérer de tout ça». Avant de rendre visite au maire communiste de Saint-Martin-d’Hères et conseiller général sortant, René Proby, quelques poignées de mains supplémentaires afin de remercier l’investissement des représentants de la Jeunesses communiste. Ces derniers ont repris dès la fin de l’après-midi seau de colle et affiches. Tant pis pour la parité, les cantonales n’attendent pas.

 

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche