Hungary's situation cause for concern, says left-green MEP

Voici une dépêche de presse qui fait suite à ma participation à une délégation du groupe GUE-NGL en Hongrie. Je remarque que le journaliste m'a donné de la promotion puisque je suis citée comme dirigeante du groupe GUE-NGL.

Hungary's situation cause for concern, says left-green MEP
340 words
26 March 2012
MTI - EcoNews
MTIE
English
(c) 2012 MTI-Eco ()

Budapest, March 26 (MTI) - MEP Marie-Christine Vergiat,group leader of the Confederal Group of the European United Left-Nordic Green Left (GUE/NGL), who is heading a European Parliamentary delegation on a 3-day fact-finding visit to Hungary, said the EP was concerned about the situation in Hungary, which she said was "the symbol of anti-democratic measures experienced on a European level".

The French politician told a news conference in Budapest on Monday that several EU member states had taken anti-democratic measures in the recent past and Hungary had become the symbol of that "political tendency". She said EU member states must act together to combat this phenomenon.

The history, experiences and background of various European countries diverged, she said, but they could come together to find a new solution to harmonise interests and protect democracy and human rights, she added.

Vergiat said Hungary's basic law contained several anti-democratic elements, and she called the social and economic situation "dramatic". She said the European Commission "unfortunately reacted to the situation very late", and its President, José Manuel Barroso, had waited until mid-December to take up the issue of the independence of Hungary's central bank.

The politician said it was not the aim of her delegation's visit to stoke anti-Hungarian feeling.

She said that in spite of the crisis, the EU continued to be one of the world's leading economies, but the gap between the rich and poor was deepening and member states should concentrate on improving the lives of their citizens rather than working towards the opposite end.

The delegation met Hungarian intellectuals on Sunday, and today they are meeting representatives of five union confederations. They are to meet leading members of the Solidarity movement in the afternoon and travel to Esztegom in northern Hungary to be briefed about the situation in the troubled city on Tuesday.

The GUE/NGL has 35 representatives in the European Parliament.

 

Traduction

Marie-Christine Vergiat, députée européenne, dirigeante du groupe confédéral de la Gauche Unitaire européenne - Gauche Verte Nordique (GUE-NGL), qui dirige une délégation parlementaire lors d'une visite de 3 jours afin de récolter des informations sur la situation en Hongrie, a affirmé que le Parlement européen était préoccupé par la situation en Hongrie, ce qui est selon elle le "symbole des mesures anti-démocratique que l'on connait au niveau européen".
La femme politique française a déclaré lors d'une conférence de presse lundi que nombre d'Etats membres ont pris des mesures anti-démocratiques dans le passé récent en Hongrie qui sont devenus le symbole de cette "tendance politique". Elle a dit que les Etats membres de l'UE doivent agir ensemble pour combattre ce phénomène.
L'Histoire, l'expérience et le passé des différents pays européens divergent, elle affirme, mais ils pourraient se rejoindre pour trouver une nouvelle solution pour harmoniser les intérêts et protéger la démocratie et les droits de l'Homme, elle ajoute.
Vergiat a affirmé que les lois cardinales hongroises contiennent des éléments anti-démocratiques, et elle a qualifié la situation économique de "dramatique". Elle a affirmé que le président de la Commission européenne a "malheureusement attendu jusqu'à mi-décembre pour se saisir de la question de l'indépendance de la banque centrale hongroise.
La politique a dit que le but de sa délégation n'était pas de susciter des sentiments anti-hongrois.
Elle a dit qu'en dépit de la crise, l'UE continue à être l'une des économies mondiales les plus fortes, mais l'écart entre les plus riches et les plus pauvres se creuse et les Etats membres devraient se concentrer sur l'amélioration des conditions de vie de leurs citoyens plutôt que de travailler vers le but opposer.
Cette délégation a rencontrer des intellectuels hongrois le dimanche, et aujourd'hui il rencontre des représentants de 5 confédérations syndicales. La délégation doit rencontre des dirigeants du mouvement Solidarité dans l'aprés-midi et voyager à Esztegom au Nord de la Hongrie afin d'être informé sur la situation agité dans la ville.
La GUE-NGL a 35 représentants dans le Parlement européen.

 

Commentaires

Reply to

In a future post, I hope to explain some of the reasoning behind our choices. Fantastic information here. I always do benefit from perusing your blog posts. I've learned a lot from them. heel lifts

RE:

I really do hope that you will be elaborating further on this theme. I like a little more information.

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche