Cadre financier pluriannuel : un rapport qui ne remet pas suffisamment en cause les priorités de l’Union

Cadre financier pluriannuel : un rapport qui ne remet pas suffisamment en cause les priorités de l’Union

Explication de vote sur le rapport adopté par le Parlement européen le 14 mars 2018 pour préparer la position du Parlement sur le CFP après 2020

Le Parlement européen a adopté un rapport d’initiative pour préparer sa position sur le cadre financier pluriannuel (CFP) après 2020, sur la base des propositions de la Commission afin de commencer les négociations.

Le rapport souligne d’abord que le cadre financier pluriannuel actuel est inadapté vu qu’il a été mobilisé pour répondre à une série de crises qui n’avaient pas été anticipées au moment de son adoption.

Le rapport établit certaines priorités plutôt positives pour le prochain CFP comme le renforcement du programme Erasmus+ et l’augmentation des ressources pour lutter contre le chômage des jeunes.

Le rapport souligne également que le Fonds européen de développement (FED) devrait être pleinement intégré dans le budget de l'Union afin que le Parlement européen puisse mieux le contrôler, sans remettre en question le fonctionnement dudit fonds et son conditionnement croissant à la mise en œuvre des politiques migratoires et notamment des accords de réadmission.

Le rapport ne remet pas suffisamment en cause les priorités de l’Union, notamment en ce qui concerne le semestre européen et les mesures d’austérité.

Dans l’attente des négociations, j’ai choisi de m’abstenir pour ne pas obscurcir l’avenir même si je n’ai guère d’illusion considérant que la priorité actuelle est de faire pression sur les États membres pour qu’ils ne réduisent pas une fois encore leur budget.

Créé avec l'aide de Drupal, un système de gestion de contenu "opensource"

Eurocitoyenne, le site internet de Marie-Christine Vergiat, Députée Européenne Front de Gauche